PIERRE LABRECQUE - 19 JUILLET 1951 - ARTISTE PEINTRE PROFESSIONNEL
TROIS-RIVIÈRES - QUÉBEC -
819-609-7951

RETOUR A L ACCUEIL CLIC ''ICI''
1
LE VOLEUR
 
FRANÇOIS LEMIEUX
LE VOLEUR DE TABLEAUX
LA LISTE DES TABLEAUX VOLÉS


MÉFIEZ VOUS !!!!!!

MÉFIEZ VOUS DE CET INDIVIDU
FRANÇOIS LEMIEUX:
(VIVAIT DANS LA VILLE DE QUÉBEC EN 1996
ET REVUE AU ÎLES DE LA MADELAINE EN 2006)

UN ESCROC DE LA PIRE ESPÈCE POUR
LES ARTISTES PEINTRES

''IL VA VOUS ENJÔLER, VOUS ESCROQUER
SANS QUE VOUS VOUS EN RENDIEZ COMPTE''

LE 08 AOÙT 1995

À MON ATELIER GALERIE D'ART DE BAIE ST-PAUL
OUVERT AU PUBLIC,

J'AI REÇU LA VISITE D'UNE PERSONNE
M. FRANÇOIS LEMIEUX,
IL DEMEURAIT DANS LA VILLE DE QUÉBEC

C'ÉTAIT UN HOMME, GENTIL, AFFABLE, DE BON PARLÉ
DE BELLE APPARENCE VESTIMENTAIRE,
GENRE HOMME D'AFFAIRE PROSPÈRE
ET AU ALLURE D'UNE PERSONNE GRAND AMATEUR DE TABLEAUX.

DURANT SA VISITE À MON ATELIER GALERIE DE BAIE-ST-PAUL,

IL S'EST MONTRÉ FORT INTÉRESSÉ À MES TABLEAUX

À PARTIR DE CE MOMENT....
...SANS QUE JE SENTE VENIR QUELQUE CHOSE D'INHABITUEL...
...UN CHAUCHEMARD ALLAIT FAIRE PARTI DE MA VIE D'ARTISTE

LE DÉBUT D'UNE CATASTROPHE.

CE 08 AOÛT 1995 M. FRANÇOIS LEMIEUX M'ACHÈTE
3 TABLEAUX POUR UNE SOMME DE $ 1,600.00

LE PAIEMENT DES 3 TABLEAUX SE FAIT NORMALEMENT.
_______________________________________

PLUS TARD, TOUJOURS À L'AUTOMNE 1995
M. FRANÇOIS LEMIEUX REVIENT À MON ATELIER DE BAIE-ST-PAUL

NOUS BAVARDONS LONGUEMENT...
,,,IL ME PROPOSE DE M'ACHETER D'AUTRES ACHATS DE MES TABLEAUX.

AVANT DE POURSUIVRE MA VENTE JE M'INFORME DE LUI,
DE SON ENTOURAGE

ET JE MÉMORISE LES INFORMATIONS QU'IL ME DONNE

AVANT DE CONCLURE TOUTE TRANSACTION IMPORTANTE

M. LEMIEUX CHOISI PLUSIEURS TABLEAUX ENCADRÉS.
LA FACTURE ALLAIT S'ÉLEVER AU MONTANT DE $ 14,325.00

AVEC PRUDENCE, JE DEMANDE UN DÉLAIS AVANT QU'IL PRENNE
POSSESSION DES TABLEAUX QU'IL AVAIT CHOISI AVEC GRAND SOIN.

JE LUI DIT QUE JE DEVAIS VERNIR LES TABLEAUX,
VÉRIFIER LES ENCADREMENTS...ETC...

C'ÉTAIT UN PRÉTEXTE...LES TABLEAUX ÉTAIENT DÉJÀ VERNIS...
JE VOULAIS DU TEMPS POUR VÉRIFIER LES INFORMATIONS
QUE J'AVAIS RECEUILLIES SUR M. LEMIEUX.

IL TRAVAILLAIT POUR SON FRÈRE JEAN LEMIEUX
QUI POSSÉDAIT UN SYSTÈME
D'ÉCHANGE COMMERCIAL ''VISION TROC''
DANS LA VILLE DE QUÉBEC

PAR LA SUITE JE VÉRIFIE
AUPRÈS DE CERTAINES PERSONNES QUI LE COTOYAIENT.

TOUTES LES INFORMATIONS ALLAIENT
CONFIRMER QUE M. FRANÇOIS LEMIEUX

ÉTAIT BIEN CE QU'IL DISAIT ÊTRE... IL ÉTAIT CRÉDIBLE...
...IL ÉTAIT EN AFFAIRE DEPUIS PLUSIEURS ANNÉES...ETC.

JE POUVAIS DONC LUI FAIRE CONFIANCE...ET DE PLUS,

JE ME RAPPELAIS QU'IL M'AVAIT DÉJÀ ACHETÉ
3 TABLEAUX EN AOUT 1995

AU SUJET DE LA DEUXIÈME TRANSACTION
M. LEMIEUX AVAIT CHOISI QUELQUES TABLEAUX POUR LUI
ET PLUSIEURS AUTRES TABLEAUX
POUR VENDRE À DES GENS QU'IL CONNAISSAIT.

CES PERSONNES AVAIENT TRÈS APPRÉCIÉES MES TABLEAUX
POUR LES AVOIR VUS AU BUREAU DE M LEMIEUX À QUÉBEC.

AU SUJET DE LA DEUXIÈME TRANSACTION...
M. LEMIEUX ME DEMANDE DE LUI FAIRE UNE CONSIGNATION.
POPULAIREMENT APPELÉ: UN PRÊT DE TABLEAU

JE FAIT UNE CONSIGNATION DE MES TABLEAUX
ET ACCEPTE PAR CONSÉQUENT UN DÉLAIS
DANS LE PAIEMENT DE MES TABLEAUX.

IL PREND DONC POSSESSION DES TABLEAUX
QU'IL AVAIT CHOISIS POUR UN MONTANT TOTAL DE $ 14,325.00

JE PRÉPARE LES PAPIERS DE LA TRANSACTION
JE FAIS UNE CONSIGNATION EN RÈGLE

CE NE SERA PAS UNE FACTURE DE VENTE
MAIS UNE CONSIGNATION DE TABLEAU
SUR PAPIER DUMENT SIGNÉ PAR LUI ET MOI

M. LEMIEUX PRÉVOYAIT ME PAYER VERS LE 01 NOVEMBRE 1995
CELA SEMBLAIT UNE BONNE AFFAIRE POUR LUI ET POUR MOI....!

LE TEMPS PASSE...NOVEMBRE...DÉCEMBRE...JANVIER 1996

JE TENTE DE LE REJOINDRE AU TÉLÉPHONE...
...À PLUSIEURS REPRISES...MAIS...COMME VOUS LE DEVINEZ...

...IMPOSSIBLE DE LUI PARLER.

À SON BUREAU, L'ON ME RÉPOND QUE:

M. LEMIEUX EST PARTI EN VOYAGE À TEL ENDROIT...
...AU TÉLÉPHONE SUIVANT IL EST EN VOYAGE À TEL AUTRE ENDROIT...

...ET AINSI DE SUITE...POUR CHACUN DE MES TÉLÉPHONES.

MAINTENANT NOUS SOMMES EN FÉVRIER 1996.

JE LUI FAIT PARVENIR PAR TÉLÉCOPIE
EN RAPPEL DE NOTRE TRANSACTION
C'EST-À-DIRE LA LISTE DES TABLEAUX
QU'IL A PRIS EN CONSIGNATION.

(LES COURRIELS N'EXISTAIENT PAS À CE MOMENT LÀ).

AU PRINTEMPS 1996 JE N'AI PAS ENCORE EU DE RÉPONSE
DE MON ENVOIE PAR TÉLÉCOPIE.
(NOMMÉ A CET ÉPOQUE...UN FAX)

JE N'AI PAS DE RÉPONSE
À TOUT MES AUTRES APPELS TÉLÉPHONIQUES
_____________________________________________

ALE 31 MAI 1996 JE REÇOIS UN TÉLÉPHONE
DU MINISTÈRE DU REVENU DU GOUVERNEMENT DU QUÉBEC

M. DONAL GOSSELIN DU MINISTÈRE ME MENTIONNE...
...QUE JE N'AI PAS DÉCLARÉ UNE VENTE DE $ 14,325.00
DANS MES IMPÔTS DE 1995

J'ARGUMENTE QUE JE NE ME SOUVIENS PAS
D'AVOIR FAIT UNE VENTE DE $ 14,325.00

JE DEMANDE, M. GOSSELIN DE L'IMPÔT
DES DÉTAILS SUR CETTE VENTE...

IL HÉSITE...CAR IL NE DOIT PAS DIVULGUER D'INFORMATION...
...SUR LA PERSONNE QUI AURAIT FAIT L'ACHAT.

J'INSISTE...CAR LÀ...L'INFORMATION ME CONCERNE AUSSI...!!!

JE METS UN PEU DE PRESSION EN LUI MENTIONNANT...
...QUE JE NE PEUX LUI DONNER DE DÉTAILS
SI JE N'AI PAS QUELQUES PRÉCISIONS SUR LE BUT DE SON APPEL...

...IL ME MENTIONNE QU'AU MINISTÈRE DU REVENU...
ILS ONT REÇU UNE DEMANDE DE REMBOURSEMENT
DES TAXES SUR LES ACHATS DE $ 14,325.00

JE DEMANDE EN QUOI CELA PEU ME CONCERNER
PUISQUE JE N'AI PAS FAIT DE VENTE DE $ 14,325.00...?

M. GOSSELIN ME DIT QU'AU MINISTÈRE DU REVENU
ILS ONT REÇU UNE DEMANDE DE M. FRANÇOIS LEMIEUX
POUR UN REMBOURSEMENT DES TAXES QUE M. LEMIEUX AURAIT PAYÉES
SUR LE TOTAL DE SES ACHATS DE $ 14,325.00 DE TABLEAUX

ACHAT FAIT À MON ATELIER GALERIE D'ART
DE BAIE-ST-PAUL EN 1995

QUEL CULOT N'EST CE PAS....

NON SEULEMENT CE FRANÇOIS LEMIEUX
NE ME PAIE PAS MES TABLEAUX QU'IL A EN MAIN...
...MAIS IL RÉCLAME AU MINISTÈRE DU REVENU LES TAXES
QU'IL AURAIT PRÉSUMÉMENT PAYÉES SUR CES ACHATS DE TABLEAUX.

J'AI DEMANDÉ A M. GOSSELIN DU MINISTÈRE DU REVENU
DE ME PROUVER CE DONT IL ME PARLAIT...
...J'AI INSISTÉ....ET TRÈS INSISTÉ...!!!

APRÈS NOTRE CONVERSATION...
...QUI M'A SEMBLER ÊTRE INTERMINABLE...

IL M'A FAIT PARVENIR PAR TÉLÉCOPOIE
MA PRÉSUMÉE FACTURATION

DACTYLOGRAPHIÉE ET TÉLÉCOPIÉE
QUE J'AVAIS FAIT PARVENIR À LEMIEUX...
...QUELLE SURPRISE...
...LORSQUE J'AI VU QU'AU BAS DE CETTE PRÉSUMÉE FACTURE
LEMIEUX AVAIT ÉCRIT À LA MAIN...
LE CALCUL DES DEUX TAXES, PROVINCIALE ET FÉDÉRALE
QU'IL RÉCCLAMAIT AU MINISTÈRE DU REVENU

TAXES QU'IL RÉCLAMAIT EN TANT QUE COMMERÇANT DE TABLEAUX.

M. GOSSELIN DU MINISTÈRE DU REVENU
ME CONTACTE QUELQUES MINUTES APRÈS L'ENVOI DE SA TÉLÉCOPIE...

JE LUI FAIS UNE HISTORIQUE DE MA SITUATION AVEC LEMIEUX...
JE LUI EXPLIQUE QU'IL S'AGISSAIT D'UNE CONSIGNATION DE TABLEAUX
QU'IL S'AGISSAIT D'UN PRÊT DE TABLEAUX
ET NON PAS D'UNE VENTE DE TABLEAU
ET QUE JE N'AVAIS JAMAIS ÉCRIT LES TAXES SUR LA CONSIGNE

ET À SON TOUR M. GOSSELIN DU MINISTÈRE
ME FAIT SON HISTORIQUE DE LA SITUATION:

''M. LABRECQUE'' ME DIT-IL D'UN TON, ON NE PEU PLUS SOLENNEL:

''VOUS DEVEZ REMETTRE AU MINISTÈRE DU REVENU
LES TAXES SUR LA VENTE DE TABLEAUX AU MONTANT DE $ 14,325.00
QUE VOUS AVEZ FAITE À L'AUTOMNE DE 1995''

JE DEVIENS ANXIEUX, EMBARRASSÉ
DE NE PAS SAVOIR QUOI TROP RÉPONDRE....

JE TENTE D'EXPLIQUER À NOUVEAU
QUE JE N'AI PAS FAIT DE VENTE DE $ 14,325.00 DE TABLEAUX....
...QUE LES TABLEAUX NE M'ONT PAS ÉTÉ PAYÉS...
QU'IL SAGISSAIT D'UNE CONSIGNATION
D'UN PRÊT DE TABLEAU.......ETC...''
ET JE LUI AJOUTE
QU'IL DEVAIT NE PAS TENIR COMPTE DE CETTE DEMANDE
ET QUE CETTE DEMANDE ÉTAIT
UNE FRAUDE AU GOUVERNEMENT.

''LÀ, IMMÉDIATEMENT DANS MA PETITE TÊTE, EN SILENCE
JE COMPRENAIS FORT BIEN QUE JE VENAIS DE ME FAIRE VOLER
POUR UNE SOMME DE $ 14,325.00 DE TABLEAUX...!!!''

JE MENTIONNE A M. GOSSELIN DU MINISTÈRE DU REVENU
QUE REÇU AUCUN PAIEMENT DE TAXES
ET QU'IL DEVAIT CONSIDÉRER
QUE JE VENAIS DE ME FAIRE FRAUDER PAR LEMIEUX
ET LEMIEUX
TENTAIT DE FRAUDER LE MINISTÈRE DU REVENU

IL EN AVAIT LA PREUVE DEVANT LUI
PARCE QU'IL APPARAISSAIT QUE LES TAXES NE FIGURAIENT PAS
SUR LA CONSIGNATION OFFIELLE ET QUE LEMIEUX
AVAIT AJOUTER LE TOTAL DES TAXES À LA MAIN.

JE DIS À M. GOSSELIN DU MINISTÈRE DU REVENU:
QUE POUR AVOIR RÉDIGER LA CONSIGNATION AVEC DÉTAILS
ET
DACTYLOGRAPHIÉS ET SIGNÉ
J'AURAIS DACTYLOGRAPHIÉ LES TAXES AUSSI.

''JE NE POUVAIS PAS RETOURNER AU MINISTÈRE
LES ARGENTS DE CES TAXES
CAR JE N'AVAIS PAS PERÇU LES ARGENTS...
...ET MÊME QUE JE N'AVAIS PERÇU
AUCUN ARGENT DANS CETTE AFFAIRE...!''

LA FINALE DE CETTE CONVERSATION FUT QUE:
AUX YEUX DU MINISTÈRE DU REVENU
IL S'AGISSAIT ICI D'UNE VENTE

ET QUE J'AURAIS DÛ PERÇEVOIR
LE TOTAL DES TAXES SUR LA TRANSACTION
ET CONSÉQUEMMENT...
...JE DEVAIS RETOURNER LES ARGENTS
DES TAXES AU MINISTÈRE DU REVENU

CROYEZ LE OU NON...

...LE MINISTÈRE CONSIDÉRAIT MA SITUATION
COMME SI J'AVAIS VENDU MES TABLEAUX....
...QU'ILS AIENT ÉTÉ PAYÉS OU NON.

J'ÉTAIS FURIEUX....

APRÈS CETTE PÉNIBLE CONVERSATION
J'AI COMMUNIQUÉ AVEC MON COMPTABLE.

J'EXPLIQUE À M. ALAIN GÉLINAS COMPTABLE DE TROIS-RIVIÈRES...
...MA RENCONTRE AVEC LEMIEUX ET LA TRANSACTION...

ET J'EXPLIQUE MA CONVERSATION
AVEC M. GOSSELIN DU MINISTÈRE DU REVENU

M. GÉLINAS ME DEMANDE LES COORDONNÉES
DE M. GOSSELIN DU MINISTÈRE DU RENVENU
ET ME SUGGÈRE DE ME CALMER...
DE MÉNAGER MA PRESSION SANGUINE.

LUI M. GÉLINAS, IL GARDE SON CALME...!
...COMPTABLE, C'EST SA PROFESSION
ET IL LA PRATIQUE TRÈS BIEN...

D'UN TON TOUJOURS TRÈS CALME M. GÉLINAS ME DIT:
QU'IL ME RAPPELLERAIT DANS LA JOURNÉE...
...APRÈS AVOIR COMMUNIQUÉ AVEC LE MINISTÈRE DU REVNEU

DANS LA MÊME JOURNÉE, EN SOIRÉE
M. GÉLINAS ME TÉLÉPHONE POUR ME DIRE

QU'IL AVAIT FINALEMENT COMMUNIQUÉ
AVEC LE MINISTÈRE DU REVENU

ET QU'IL AVAIT FINALEMENT DEUX NOUVELLES POUR MOI...

(VOUS SAVEZ COMME ON DIT SI SOUVENT)
UNE BONNE ET UNE MAUVAISE NOUVELLE...!

J'AI DEMANDER À M. GÉLINAS, AVEC EMPRESSEMENT
LA BONNE NOUVELLE TOUT DE SUITE
POUR M'AIDER À ME CALMER ENCORE UNE FOIS

 M. GÉLINAS ME RÉPOND:
''PIERRE, TU N'AURAS PAS À REMETTRE
LES ARGENTS DES TAXES
AJOUTÉES À LA MAIN PAR LEMIEUX
SUR TA CONSIGNATION À LEMIEUX

AHHHHH!!!...QUEL SOULAGEMENT...
...C'ÉTAIT PLUS DE $ 1,500.00 DE TAXES
PRÉSUMÉES ENCAISSÉES
QUE JE  N'ALLAIS PAS DEVOIR
AU MINISTÈRE DU REVENU.
ET JE LUI DEMANDE LA MAUVAISE NOUVELLE...?

M. GÉLINAS ME RÉPOND:
''PIERRE, TU VIENS DE PERDRE $ 14,325.00''
ET POURQUOI? JE LUI DEMANDE...
LEMIEUX ME DOIS TOUJOURS CE MONTANT...

M. GÉLINAS ME DIT:
''PIERRE, POUR QUE JE T'ÉVITE DE PAYER LE $ 1,500.00
DE TAXES QUE TU N'AS PAS PERÇU

J'AI FAIT COMPRENDRE A L'HOMME DU MINISTÈRE
QUE J'AVAIS INSCRIT CETTE TRANSACTION DANS NOS LIVRES
COMME ÉTANT UNE PERTE TOTALE''

ET M. GÉLINAS AJOUTE:
''PIERRE, TU NE REVERRAS JAMAIS LA COULEUR DE CES ARGENTS...!!''

JE LUI RÉPOND FINALEMENT QU'IL A SUREMENT RAISON....
ET QUR JE ME DEVAIS DE ME FAIRE
À L'IDÉE DE LA SITUATION CAR...

M. GÉLINAS AVAIT TOUJOURS RAISON DE TOUTE FAÇON....
FINALEMENT...
...JE NE REVERRAI PAS LA COULEUR DE L'ARGENT
ET NE REVERRAI PAS NON PLUS LES TABLEAUX
ET ENCORE MOINS LEMIEUX...CE FUMIER
______________________________________________

VOUS PENSEZ QUE C'EST LA FIN.....
...EH BIEN...
...J'AI UN PETIT QUELQUE CHOSE À RAJOUTER POUR VOUS...

...VOYEZ LA SUITE...10 ANS PLUS TARD...
...ET PRESQUE JOUR POUR JOUR...!!!

NOUS SOMMES LE 05 AOÛT 2005

NOUS SOMMES AUX ILES-DE-LA-MADELEINE

MA COMPAGNE DIANE EST EN VACANCE...
...ET MOI EN VOYAGE DE PEINTURE

NOUS PASSONS UNE AGRÉABLE JOURNÉE
À VISITER LES ILES-DE-LA-MADELEINE

LES BOUTIQUES...
LE SYMPOSIUM DE PEINTURE DE L''ÉTANG DU NORD''

POUR TERMINER LA JOURNÉES NOUS PRENONS...
UN BON REPAS À L'USINE DE HOMARD
QUI EST AUSSI UN RESTAURANT
OÛ L'ON VOUS SERT DU HOMARD SAVOUREUX
C'EST LA PLACE....POUR LE HOMARD...M'AVAIT ON DIT.

À LA SORTIE DU RESTAURANT OÙ NOUS AVONS
DÉGUSTÉ D'EXCELLENT FRUIT DE MER...

DIANE VOIE, DE L'AUTRE CÔTÉ DE LA RUE
UNE JOLIE PETITE BOUTIQUE D'ARTISANAT.

DIANE ME DIT ''ALLONS FAIRE UNE VISITE À CETTE BOUTIQUE''

J'ARRIVE AU PIED DE L'ESCALIER DE LA BOUTIQUE
ET JE CROISE UNE PERSONNE
QUI ELLE DESCEND L'ESCALIER DE LA BOUTIQUE...

JE CROIS RECONNAÎTRE UN ANCIEN CLIENT DE TROIS-RIVIÈRES

JE RÉFLÉCHI RAPIDEMENT
AFIN DE RECONNAÎTRE L'HOMME...MAIS NON

JE DÉCIDE DE FAIRE DEMI TOUR
ET ALLER LUI DEMANDER SON NOM

L'HOMME EST DÉJÀ ASSIS DANS
SA JEEP CHEROKEE DE L'ANNÉE

JE NE SUIS PAS UN EXPERT
EN MARQUE DE VÉHICULE AUTOMOBILE
MAIS MA BELLE SOEUR EN A UNE TOUTE PAREILLE

LES COULEURS INCLUSES (VERT GAZON ET NOIR
JE LUI DEMANDE SON NOM MAIS IL NE ME RAPPÈLE
AUCUN CLIENT DE CE NOM À TROIS-RIVIÈRES

JE ME SUIS TROMPÉ...
IL ME DEMANDE MON NOM ET LE TOUT EN RESTE LÀ...

JE VAIS RETOURNER À L'ESCALIER
DE LA BOUTIQUE ET REJOINDRE DIANE

ET OUPS....J'ALLUME...NON NON NON
CELA NE SE PEUT PAS....
...10 ANS PLUS TARD ...PRESQUE JOUR POUR JOUR...

MON ESCROC AVAIT ÉTÉ TOUT JUSTE LÀ...
...JUSTE DEVANT MOI...

LEMIEUX NON PAS LE CLIENT DE TROIS-RIVIÈRES
MAIS L'HOMME D'AFFAIRE DE LA VILLE DE QUÉBEC
QUI ÉTAIT VENU À BAIE-ST-PAUL...
...PRENDRE EN CONSIGNE LES $ 14,325.00 DE MES TABLEAUX !!!!

CROYEZ MOI QUE JE ME RETOURNE RAPIDEMENT

JE N'AI PAS LE TEMPS DE PRENDRE
LE NUMÉRO DE PLAQUE DU VÉHICULE...
...CAR LE CONDUCTEUR LEMIEUX...FUYAIT
À TOUTE ALLURE EN FAISANT CRISSER SES PNEUX...

JE PENSE IMMÉDIATEMENT À PRENDE MA VOITURE
ET ME LANCER À SA POURSUITE

MAIS CELA EST INUTILE CAR MON VÉHICULE
ÉTAIT STATIONNÉ BOUCOUP TROP LOIN...

MON VÉHICULE ÉTAIT TOUT AU BOUT DU STATIONNEMENT
DU RESTAURANT DE FRUIT DE MER,,,
...DE L'AUTRE CÔTÉ DE LA ROUTE.

DIANE REVIENT DE LA BOUTIQUE
ET ME TROUVA PLANTÉ LÀ ...BOUCHEBÉ...SONGEUR...

DIANE ME DEMANDE SI J'ALLAIS BIEN...
...JE LUI DIT QUE OUI ET NON ET J'EXPLIQUE LE NON...

JE LUI RACONTE MA RENCONTRE AVEC MON VOLEUR
DE TABLEAUX DE BAIE-ST-PAUL
__________________________________________________

NOUS AVONS REPRIS NOTRE CHEMIN DE VISITE DE L'ILE...

CETTE JOURNÉE LÀ...JE N'AI PAS BIEN VUE LE RESTE DE L'ILE.

...JE REGARDAIS SEULEMENT LES VÉHICULES AUTOMOBILES...

...JE CHERCHAIS UN JEEP CHEROKEE, VERT.

J'ARRÊTE À UNE CABINE TÉLÉPHONIQUE POUR RETRACER LE NOM DE

''LEMIEUX FRANÇOIS''

AU CAS OÙ IL AURAIT ÉLU DOMICILE AUX ÎLES-DE-LA-MADELEINE

JE PARCOURS TOUTE LES NOMS ''LEMIEUX...LEMIEU...ETC''

JE NE TROUVE RIEN...RIEN DU TOUT QUI PUISSE ME DONNER UNE PISTE.

C'EST RATÉ POUR LA RECHERCHE ...

JE REPRENS LA ROUTE ET LA VISITE DE L'ÎLE AVEC DIANE.

DIANE VOIT UNE BOUTIQUE DE CHAUSSURE ET ME DEMANDE D'ARRÊTER

ELLE DÉSIRE SE PROCURER UN SOULIER DE MARCHE

PENDANT QUE DIANE REGARDAIT UNE PAIRE DE CHAUSSURE...

...IL ME VIENT UN ÉCLAIR DE GÉNIE...

JE VAIS LUI FAIRE LA GUERRE À CE LEMIEUX DE MERDE

ET LÀ JE COMMENCE:

JE DEMANDE AU VENDEUR S'ILS CONNAISSAIENT UN FRANÇOIS LEMIEUX...
 ...JE DÉCRIT LE PERSONNAGE:

PAS TRÈS GRAND ...JUSTE COMME CELA...EN INDIQUANT AVEC MA MAIN...

...UN PEU GRASSOUILLET ...JUSTE COMME CELA ...EN INDIQUANT AVEC MES DOIGTS...

...LES CHEVEUX TRÈS COURT, EN BROSSE, TOUT BLANC ET JE DONNE BEAUCOUP D'AUTRES DÉTAILS.

JE N'OUBLIS SURTOUT PAS DE DÉCRIRE AVEC PRÉCISION LE VÉHICULE DE LEMIEUX.

LE VENDEUR ME DIT QU'IL AVAIT VUE LEMIEUX DANS SA BOUTIQUE DE CHAUSSURE...
...IL Y AVAIT DE CELA QUELQUES JOURS ET QU'IL N'AVAIT RIEN ACHETÉ...

...JE LUI AI RÉPONDU QU'IL AVAIT ÉTÉ TRÈS CHANCEUX...

...QUE LEMIEUX N'AIT PAS FAIT UN ACHAT...
...CE MAGOUILLEUR QU'ON DEVRAIT ENFERMER ET JETER LA CLEF.

POUR CE QUI EST DE LA VENDEUSE

ELLE ME DIT QU'ELLE L'AVAIT REMARQUÉ DANS UN RESTAURANT DE L'ÎLE

ELLE ME DONNE PLUS DE DÉTAILS...

...ELLE L'AVAIT REMARQUER PARLANT D'AFFAIRE AVEC UNE AUTRE PERSONNE

ET QU'ELLE SE SOUVENAIT QUE LA CONVERSATION ÉTAIT BIZARRE.

ALORS JE FAIT UNE BRÈVE HISTORIQUE DE MON VOL DE TABLEAUX À LA VENDEUSE ET AU VENDEUR

FINALEMENT JE LEUR RECOMMANDE D'ÊTRE TRÈS PRUDENT AVEC CE LEMIEUX.

JE POUSSE L'AUDACE À FINALEMENT LEUR DIRE DE NE PAS LUI PARLER...

..ET NE RIEN ENTREPRENDRE AVEC LUI...ET CELA POUR LEUR GRAND BIEN ÊTRE COMMERCIAL.

PENDANT CE TEMPS DIANE FAIT UN BON ACHAT DE CHAUSSE POUR BIEN CONTINUER LE VOYAGE

JE DEMANDE A DIANE DE M'ACCOMPAGNER...

''NOUS ALLONS OÙ ?'' ME DEMANDE T'ELLE... TOUTE INTRIGUÉE ?

''JE VAIS AU POSTE DE POLICE DE LA SÛRETÉ DU QUÉBEC''

J'AVAIS REPÉRÉ LE POSTE DE POLICE QUELQUES MINUTES PLUS TÔT.


ARRIVÉ AU POSTE DE POLICE JE COMMENCE À EXPLIQUER
EN RACCOURCI MAIS ASSEZ PRÉCISÉMENT MA RENCONTRE AVEC LEMIEUX
ET JE LUI FAIS LE PETIT RÉCIT DE L'ESCROQUERIE
DONT J'AVAIS ÉTÉ VICTIME DANS LA PASSÉ EN 1995-96.

JE DIS AU POLICIER QUE JE VENAIS DE RENCONTER MON VOLEUR...
...L'ESCROC LEMIEUX.

IL ME DEMANDE D'ATTENDRE UNE MINUTE ...

...IL VA À L'ORDINATEUR...ET IL REVIENT ME VOIR:

''MERCI M. LABRECQUE'' ME DIT IL:

''VOUS AVEZ BIEN FAIT DE NOUS TENIR AU COURANT DE CETTE AFFAIRE

ET NOUS ALLONS Y PORTER UNE ATTENTION PARTICULIÈRE''

EN TERMINANT, JE LUI DIS QUE JE NE FAISAIS PAS CETTE DÉMARCHE

DE DÉNONCIATION DE LEMIEUX POUR LE RETROUVER...

..POUR RÉGLER MES AFFARES AVEC CET HOMME....

JE LUI DIS QU'EN CE QUI ME CONCERNE,

MON COMPTABLE A PASSER OFFICIELLEMENT MES TABLEAUX DANS LA COLONNE DES PERTES.

JE FAISAIS CETTE DÉMARCHE POUR TENTER, À MA PETITE MANIÈRE, DE PROTÉGER LES GENS DES ÎLES

CES GENS QUI M'ACCUEILLAIENT SI CHALEUREUSEMENT
ET QUE JE TROUVAIS SI SYMPATHIQUES...

...LES PROTÉGER DE CET ESCROC DE MALHEUR....FRANÇOIS LEMIEUX.

AVANT DE QUITTER LE POLICIER JE LUI DEMANDE SI SA RECHERCHE
À L'ORDINATEUR AVAIT DONNÉE QUELQUE CHOSE...

...JE VOULAIS UN PETIT BONBON DE SATISFACTION...

LE POLICIER A FAIT UNE CURIEUSE MIMIQUE AVEC SA FIGURE

ET IL A DIT QUE TOUT ALLAIT ÊTRE SOUS CONTRÔLE...

JE ME SUIS DIT:
''PEUT-ÊTRE QUE LE POLICIER À VUE QUELQUE CHOSE D'INTÉRESSANT À L'ORDINATEUR

ET QUE J'AVAIS PEUT-ÊTRE SOULEVÉ QUELQUE CHOSE DE PARTICULIER''

ENFIN, L'ON NE SAURA JAMAIS...

...JE COMPRENAIS TRÈS BIEN QUE LE POLICIER NE POUVAIT DIVULGUER DES RENSEIGNEMENTS...

...DES RENSEIGNEMENTS QU'EUX SEULS ONT LE DROIT D'AVOIR.

JUSTE AVANT DE QUITTER LE POSTE DE POLICE, J'AVAIS LA POIGNÉE DE PORTE EN MAIN...
...JE ME RETOURNE ET J'AJOUTE AU POLICIER:
 JE VAIS METTRE EN GARDE TOUT LES COMMERÇANTS
QUE JE RENCONTRERAI DE LA PRÉSENCE DU BANDIT LEMIEUX...

...ET J'AI FAIT CELA DURANT TOUT MON VOYAGE...
...JE N'AURAIS SURTOUT PAS VOULU QU'ILS SE FASSENT ESCROQUER EUX AUSSI.

FINALEMENT JE DIT AU POLICIER:

EST CE QUE J'AI MAL FAIT CELA M. L'AGENT...?

''FAITE COMME BON VOUS SEMBLE, M. LABRECQUE...

... VOUS N'ÊTES PAS DANS L'ILLÉGALITÉ ...FAITE POUR (LE MIEUX).

JE SALUE L'AGENT...ME RETOURNE ET PASSE LA PORTE DU POSTE DE POLICE...

TOUT A COUP, IL ME TROTTE DANS LA TÊTE:  LE POLICIER M'A DIT:

''FAITE POUR LE MIEUX M. LABRECQUE''...

EST CE UN HAZARD DE MOT
OU TOUT SIMPLEMENT UN JEU DE MOT AVEC MESSAGE...?

J'AI CHOISI....C'EST UN JEU DE MOT AVEC MESSAGE

BIEN CROYEZ MOI QU'À TOUTES LES BOUTIQUES OÙ JE SUIS PASSÉ PAR LA SUITE...

...J'AI FAIT MA PETITE MISE EN GARDE D'USAGE:

''NE PAS FAIRE DE COMMERCE AVEC LE VOLEUR FRANÇOIS LEMIEUX''

DANS TOUTE LES BOUTIQUES OÙ JE SUIS PASSER

JE ME FAISAIS GRAND PLAISIR À RACONTER MA PETITE HISTOIRE EN RACCOURCI

ET LORSQUE JE VOYAIS LES MARCHANDS PRENDRE EN NOTE LE NOM DE LEMIEUX

ET COLLER LE PETIT PAPIER SUR LA CAISSE ENREGISTREUSE...

...TOUT CELA ME DONNAIT UNE IMMENSE SATISFACTION...OUI...OUI...DE LA VANGEANCE PURE ET SIMPLE .

CE N' ÉTAIT PAS GRAND CHOSE COMME DÉMARCHE ALLEZ VOUS ME DIRE...

...MAIS C'ÉTAIT UNE PETITE CONSOLATION ET UNE GRANDE JOIE DE TENTER DE CRÉER, À LEMIEUX
DES EMMERDEMENTS TOTALES.

J'ADORAIS LA PENSÉE QUE:

SI LEMIEUX AVAIT ÉLU DOMICILE DANS LES ILES-DE-LA-MADELEINE POUR Y RESTER EN PERMANENCE...

...IL ALLAIT AVOIR DES EMMERDEMENTS, DE GRANDS TOURMENTS ET DE GRANDS EMBÈTEMENTS FINALEMENT.

REVENU À MON VÉHICULE JE RACONTE À DIANE MON HISTOIRE DU POSTE DE POLICE...

...ET FORT D'UNE MISSION BIEN ACCOMPLIE POUR LES GENS DES ILES...

PROCHAINE ÉTAPE: LE SYMPOSIUM DE PEINTURE DE L'ÉTANG DU NORD

À L'ARRIVÉE AU SYMPOSIUM JE ME DIRIGE IMMÉDIATEMENT VERS LE BUREAU
DE LA PRÉSIDENTE DU SYMPOSIUM ET JE LUI RACONTE MA MÉSAVENTURE
AVEC L'ESCROC FRANÇOIS LEMIEUX.

J'INSISTAIS SUR LE FAIT QUE LEMIEUX AVAIT UN GRAND PENCHANT POUR L'ACQUISITION...

...OU PLUTÔT LA FAUSSE ACQUISITION DE TABLEAUX...

...ET QU'IL FALLAIT METTRE AU COURANT TOUT LES ARTISTES DU SYMPOSIUM
AFIN QU'LS NE FASSENT AUCUNE TRANSACTION AVEC CET HOMME.

QUEL PLAISIR QUE DE FAIRE UNE TELLE DÉMARCHE...

...PROTÉGER DIRECTEMENT LES ARTISTES PEINTRES.

VOILÀ...JE CROIS AVOIR FAIT CE QUE JE DEVAIS FAIRE...

JE ME SUIS SENTI BEAUCOUP MIEUX APRÈS TOUTES CES DÉMARCHES...

J'AI RETROUVER LE PLAISIR DE POURSUIVRE MA VISITE DES ÎLES-DE-LA-MADELEINE

ET J'AI RETROUVÉ L'AGRÉABLE COMPAGNIE DE DIANE.

APRÈS MA VISITE AU SYMPSIUM DE PEINTURE JE N'AI PLUS DÉRANGÉ DIANE AVEC CETTE HISTOIRE.

MAIS EN SILENCE DANS MA TÊTE...

...QU'ELLE N'ÉTAIT PAS L'IMMENSE JOIE...DE SAVOIR ...

...QU'AUX ÎLES...TOUT FINI BIEN PAR SE SAVOIR...

...ET EN PAS GRAND TEMPS.

LES ÌLES ...C'EST COMME À BAIE-ST-PAUL.

C'EST TOUT CHARMANT...

...L'ON SE CONNAIT TOUS FINALEMENT...

...ET PARFOIS DEPUIS LONGTEMPS...L'ON SE RESPECTE AUSSI...

MAIS UN ESCROC QUI AURAIT VOLER LE COUSIN, DU COUSIN, DU COUSIN...

LÀ, C'EST TROP...CELA DEVIENT IMPARDONNABLE ET CONDAMNABLE...

AH...QU'IL ME PLAIT D'Y PENSER QUE LES GENS DES ÎLES

VONT Y FAIRE SA FÊTE À CE LEMIEUX DE MALHEUR...!

ET SI JE DEVAIS M'APPERCEVOIR QUE LEMIEUX

N'ÉTAIT PAS UN RÉSIDENT DES ÎLES-DE-LA-MADELEINE...

ET BIEN...! JE ME DÉPENSERAI À LUI FAIRE MISÈRE...PARTOUT OÙ JE PASSERAI

SI VOUS NE VOULEZ PAS QU'IL Y AIT UN TOME 2 À CETTE HISTOIRE...

...FAITE ATTENTION À VOUS....!

COMME ON DIT SI SOUVENT:

''QUELQU'UN QUI VEUT VOTRE BIEN....FINIRA BIEN PAR L'AVOIR''

SOYEZ VIGILANT MAIS AIMANT DE LA VIE...!

AMICALEMENT...PIERRE LABRECQUE...PAS PLUS PAUVRE POUR AUTANT...AUJOURD'HUI

__________ENFIN...PEUT-ÊTRE LA FIN...__________

PP-10-02-2017
ABC,FRANCOIS LEMIEUX,LEMIEUX FRANCOIS,VOL DE TABLEAUX,LEMIEUX-FRANCOIS VOLEUR DES TABLEAUX DE PIERRE LABRECQUE EN 1996 JAMAIS RETROUVÉ